« MORIS 29 » Le glossaire - ressources/outils - Musiques et danses en Finistère

« MORIS 29 » Le glossaire

M.O.R.I.S : Mots Ressources Incontournables du SOLIMA Finistère (nom choisi parmi une quarantaine proposée lors de la dernière plénière).

Vous pensez encore qu’une balance est un pèse personne ou un truand, ou que quand on tape un bœuf on lui fait mal... Ce glossaire est fait pour vous !

Vous êtes un opérateur de la culture, il sera un appui pour adopter un langage commun, mieux se comprendre ; argumenter, défendre votre projet et qualifier des pratiques, des dispositifs

Vous faites partie d’un groupe et vous cherchez à mieux comprendre l’écosystème dans lequel vous (aspirer à) évoluez

Vous êtes élu ou technicien d'une collectivité et vous souhaitez mieux comprendre les enjeux des professionnels des musiques actuelles

Les mots sont classés par familles :

Environnement de l’artiste : métiers liés à la diffusion, production, création // Technique : scène, répétition, matériel // Administratif : juridique, rapport aux institutions, financement

La fabrique du glossaire : les productions des participants aux ateliers SOLIMA Finistère ont été complétées par des sources fiables (IRMA, FEDELIMA, Fnejma, Pôle des MA en Pays de la Loire, Opale, Collectif RPM, Ministère de la Culture et de la Communication, Orcca, CNV etc.) Rédaction : Clara Canis.

Accompagnateur

Environnement de l'artiste (parcours artistique accompagnement)


Mots liés > Accompagnement, Labels, Groupes

Définition pratique

Personne qui fait bénéficier de son expérience professionnelle à un groupe / artiste pour l’aider à clarifier et structurer son projet artistiquement, techniquement et stratégiquement.

Ce sont selon des régisseurs de studios, directeurs des lieux de diffusion (SMAC, MJC…), développeurs (managers, labels, producteurs…), indépendants (musiciens intervenants…), enseignants, collectifs de professionnels etc.

C’est souvent leur parcours professionnel et leur mission qui leur confère cette légitimité.

Cela introduit une grande diversité de postures professionnelles autour de l’accompagnement, de méthodologies, de visions et pose la question de la formalisation de ce métier.

Définition

Cf. mot accompagnement.

D'où vient le mot

L'accompagnement, point de convergence d'un faisceau de professionnels : les profils des personnes qui intègrent l’accompagnement à leurs métiers sont variés et complémentaires.
C’est souvent leur parcours professionnel et leur mission dans leurs différentes structures qui leur confère cette légitimité. Cela introduit une grande diversité de postures professionnelles autour de l’accompagnement, de méthodologies, de visions et pose la question de la formalisation de ce métier.

Enjeux

Accompagnement

Environnement de l'artiste (parcours artistique accompagnement)


Mots liés > accompagnateur

Définition pratique

Démarche qui s’adresse aux musiciens / groupes, amateurs ou professionnels, dans une phase de développement qui souhaitent bénéficier d’un regard extérieur, de conseils, pour structurer leur projet artistiquement, techniquement et stratégiquement, voire passer un cran vers la professionnalisation.(1) Un des objectifs essentiels de l’accompagnement est amener l’accompagné à acquérir les clés de son autonomie.
Sa durée est variable en fonction des projets et des accompagnateurs.
Déroulé possible d’un accompagnement (2): Le professionnel  aide le groupe à formuler ses besoins et à fixer ses objectifs. S’engage alors un suivi personnalisé qui peut porter sur plusieurs aspects  :

  • l’identité artistique, le stade de développement du projet, la transmission d’outils techniques et stratégiques  ;
  • la compréhension de son environnement ;
  • l’appui administratif ou juridique ;
  • la suggestion d’intervenants ou de formations.

1 Définition du Collectif A Vous Les Studios, 2015 2 Définition basée sur les productions des ateliers du SOLIMA 29 animés par Gérard Authelain
 

Définition

Le secteur préfère parler d’accompagnement, plutôt que de tutorat, de coaching, de consultance, de parrainage, qui sont par ailleurs des formes d’accompagnement. L’utilisation de ce mot convie tout un héritage basé sur l’apprentissage, la transmission, la pratique (« ad » en latin signifie « mouvement » et « cum = avec » et  « panis = pain », c’est-à-dire, « celui avec qui on partage le pain », à qui l’on transmet la substance nourricière). Il s’agit d’aller au-delà d’une expertise technique, d’un regard extérieur posé sur une pratique, pouvant intégrer une dimension pédagogique. On entend d’ailleurs le lien entre « accompagnement » et « compagnon ».

D'où vient le mot

- Jusqu’où va-t-on lorsque l’on accompagne un groupe ? Cela pose la question de l’ingérence dans le projet d’un groupe, au risque de changer son identité, sa couleur, de fragiliser sa gouvernance, pour le rendre plus facilement commercialisable. Ce risque se pose par exemple lors de la signature avec certains labels. - L’accompagnement et ses circuits sont souvent mal identifiés par les groupes et les circuits ne sont pas toujours identifiés. Être accompagné est pourtant une étape préalable ou parallèle à la diffusion.

- Sur quelles bases évaluer la qualité des accompagnements par les structures qui le dispensent ?

Enjeux

Sauce pour viande, salade, poissons… qui consiste à relever le goût d’un aliment pour en décupler la saveur ou à le couvrir selon les usages.

Acteur

Environnement de l'artiste (parcours artistique accompagnement)


Mots liés > Collectivité

Définition pratique

Par acteur culturel on entend un professionnel ou amateur, une personne physique ou morale, salarié ou bénévole, qui participe à la conception, l’organisation ou la mise en œuvre de projets culturels.

Définition

A l’origine, le mot acteur provient du nom latin «  actor  » dérivé du verbe «  ago, is, ere  » qui signifie «  jouer une pièce  ». Ce terme s’est enrichi pour désigner dans les années 80 la capacité d’un individu à prendre en main les aspects touchant à sa citoyenneté, sa santé, son identité… Cette période donnera naissance à plusieurs rapports internationaux – tels que la Charte d’Ottawa de l’OMS en 1986 – qui reconnaissent le libre-arbitre et le pouvoir de transformation des individus. Cette notion gagnera progressivement le secteur culturel dans les années 90-2000.

D'où vient le mot

Lecture critique  :

Le Pavé, Dictionnaire collectif de la langue de bois, p.3: «  Chacun est invité à être l’« acteur de son propre changement », portant sur ses épaules le poids d’une responsabilité étrange et difficile à assumer […]

A la différence d’un « agent », un « acteur » interprète et ne se contente pas d’obéir et d’appliquer. C’est pour cela qu’on parle d’un agent de police et d’un acteur de théâtre. Personne ne voudrait voir la police interpréter librement la loi, et on attend d’un policier qu’il ne se comporte surtout pas en acteur, mais bien en agent […] Appeler les gens des « acteurs », c’est leur faire croire qu’ils ont une liberté quand ils n’en ont aucune […]

Quand il n’y aura plus de groupes, il n’y aura plus que des acteurs responsables de leur propre situation, à qui iront-ils se plaindre ? A leur image, réfléchie à l’infini dans le miroir de leur loge d’acteur. »

Enjeux

«  Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles.  », William Shakespeare,  Comme il vous plaira. 

Amateur

Environnement de l'artiste (parcours artistique accompagnement)


Mots liés > artiste émergentaccompagnement

Définition pratique

L’amateur de musique est celui qui manifeste un goût prononcé pour cet art  ; Le musicien amateur s’approprie la musique à travers une activité ponctuelle, pour son seul plaisir, sans exigence financière ou professionnelle.

Dans le champ des Musiques Actuelles «  cette terminologie est beaucoup plus souvent citée en référence à un statut socio-économique opposant l'amateur (celui qui ne vit pas de la musique) au professionnel (celui qui vit de la musique), et s'assortit régulièrement d'un manque de considération, comme l'a longtemps induit l'utilisation courante du terme péjoratif d'amateurisme (1)» (1)Collectif RMP, La démarche pédagogique, 2012, p.1, disponible en ligne sur  : http://collectifrpm.org/wp-content/uploads/2012/01/d%C3%A9marche-p%C3%A9da-RPM1.pdf

Définition

Du latin «  amator  », l’amateur est «  celui qui aime  », «  qui a du goût pour quelque chose  ».

D'où vient le mot

Le statut  : Il existe toujours une difficulté de légiférer sur le statut de l’amateur. Le statut d’amateur ne désigne pas tant une question de niveau artistique sinon dans la capacité ou non d’un artiste à vivre de son métier.

Le manque de considération  : Un groupe ayant un excellent niveau artistique pourra être qualifié d’amateur s’il ne parvient pas à vivre de sa musique.

Cette approche réductrice place la viabilité économique du projet au-dessus de tous les autres critères d’appréciation, au risque de minimiser la qualité artistique de la démarche et le tournant qu’elle opère en matière musicale.

Enjeux

«  C’est que nous sommes tous des amateurs, on ne vit jamais assez longtemps pour être autre chose.  » Charlie Chaplin, Limelight

Artiste émergent

Environnement de l'artiste (parcours artistique accompagnement)


Mots liés > groupe, tremplin

Définition pratique

On parle d’émergence au moment où un artiste atteint un stade d’évolution dans sa carrière en termes de développement stratégique, qu'il acquiert une visibilité accrue et partagée (identification par les institutions, le secteur professionnel, les publics, les médias, les structures publiques, etc.), qui s’accompagne souvent d’une mutation de son projet artistique.

Définition

«  Avec le mot émergence, plusieurs images surgissent  : quelque chose qui sort de la masse  ; une sorte d’éruption avec un côté progressif  ; un mouvement qui fait passer d’un état à un autre, d’un état caché à un état visible.

C’est un terme positif, qui situe l’«  émergent  » dans une phase d’action et de mouvement, qui est valorisant, et qui est lié au développement. À l’émergence est liée l’idée d’ascension et de progression […] La notion de passage est importante et semble intéressante à développer, comme celle de l’éclosion.  » (Production de l’atelier Solima).

D'où vient le mot

Danger d’élitisme ou valorisation  ? «  Émerger, dans une classe, dans un groupe, c’est percer, et donc se distinguer des autres, se singulariser, se signaler, voire s’imposer. On sort et on se trouve au-dessus du panier. C’est intéressant de voir comment cette image se situe dans un contexte d’économie sociale et solidaire, où l’émergence a aussi un sens qui n’est pas neutre en économie libérale […] On voit que le mot seul, sans précisions de contexte et d’objectifs, peut être ambigu et compris à l’envers de ce que souhaitent les promoteurs de l’émergence. Et surtout si en même temps on est un défenseur de l’éducation populaire, et peu porter à tout ce qui a des relents d’élitisme.  »

(Production de l’atelier Solima 29).

Le repérage et l’évaluation de l’émergence Quelles compétences sont requises  ? Faut-il établir des critères, avec une grille d’analyse, pour apprécier le moment où un groupe entre dans une phase d’émergence et quand il peut envisager d’accéder au statut professionnel? La création d’un outil répondrait avant tout à un besoin d’équité (mêmes règles pour tous), de transparence et de partage (accueil de la pluralité des points de vue et manières de faire entre les professionnels).

Diffusion

Environnement de l'artiste (parcours artistique accompagnement)


Mots liés > programmation, public

Définition pratique

Activité par laquelle une structure organise une programmation musicale en faisant appel à des artistes/groupes. Elle permet la rencontre de l’œuvre, de l’artiste et d’un public.

Elle repose sur une contractualisation.

Les spectacles diffusés peuvent avoir un caractère payant ou gratuit. 

Cette activité peut être assurée par une salle de concert spécialisée, un café-concert, un centre culturel, une MJC/MPT, un festivals, une association… L’écosystème de la diffusion : Il existe de nombreuses étapes avant la phase visible par le public. Une grande variété de corps de métiers se succèdent pour la permettre : manager, éditeur, société civile, producteur, attaché de presse, techniciens…

Pour garantir la diversité de l'offre musicale et le maillage équitable de tous les territoires les paramètres sont nombreux :  emplacement géographique, petits équipements de proximité (cafés concert, MJC…) et gros lieux de diffusion (festivals, SMAC etc.), économies variées (filières publique et privée), etc.

D'où vient le mot

Le contexte réglementaire impose aux lieux de diffusion de prévenir les publics des risques sonores et les riverains de la pollution sonore avec la loi anti-bruit. Une réflexion sur le maintien de leur activité face au contexte légal est indispensable. En témoigne la disparition de nombreux petits lieux en France, maillons de l’écosystème souvent essentiels malgré leur fragilité.

Cf. Dossier sur la diffusion dans les lieux de musiques actuelles, disponible en ligne

Enjeux

Action de se répandre de manière uniforme (sciences de la matière) Transmission des mêmes données à tous les destinataires du réseau (télécommunication) Infusion de thé qui infuse et diffuse (boisson) Vaporisation d’un parfum (cosmétique)

 

           

MUSIQUES ET DANSES
EN FINISTÈRE
1 allée françois truffaut
29000 QUIMPER

TÉLÉPHONE : (33) 02 98 95 68 90
COURRIEL : CONTACT@MD29.ORG