Le glossaire - ressources/outils - Musiques et danses en Finistère

Le glossaire

Vous pensez encore qu’une balance est un pèse personne ou un truand, ou que quand on tape un bœuf on lui fait mal... Ce glossaire est fait pour vous !

Vous êtes un opérateur de la culture, il sera un appui pour adopter un langage commun, mieux se comprendre ; argumenter, défendre votre projet et qualifier des pratiques, des dispositifs

Vous faites partie d’un groupe et vous cherchez à mieux comprendre l’écosystème dans lequel vous (aspirer à) évoluez

Vous êtes élu ou technicien d'une collectivité et vous souhaitez mieux comprendre les enjeux des professionnels des musiques actuelles

Les mots sont classés par familles :

Environnement de l’artiste : métiers liés à la diffusion, production, création // Technique : scène, répétition, matériel // Administratif : juridique, rapport aux institutions, financement

La fabrique du glossaire : les productions des participants aux ateliers SOLIMA Finistère ont été complétées par des sources fiables (IRMA, FEDELIMA, Fnejma, Pôle des MA en Pays de la Loire, Opale, Collectif RPM, Ministère de la Culture et de la Communication, Orcca, CNV etc.) Rédaction : Clara Canis.

Action culturelle

Administratif (juridique, financement…)


Mots liés > médiation culturelle, publics

Définition pratique

Modes d’intervention visant à favoriser la rencontre entre les publics et une œuvre, entre différents publics et l'artiste, ou entre les participants eux-mêmes (l’œuvre apparaissant alors comme un prétexte à la relation).

Types d’actions culturelles dans les musiques actuelles et objectifs : On distingue les actions liées à  :

  • la diffusion de musiques live  ;
  • la pratique (ateliers, conférences, débats, expositions, projections, répétitions publiques)  ;
  • la rencontre publics-artistes  ;
  • la visite de lieux.

Elles répondent également à des objectifs précis : la sensibilisation à différentes formes de culture, le soutien à la pratique musicale, la découverte d’un secteur professionnel, le souci du lien entre les personnes

Définition

L’action culturelle puise souvent ses fondements idéologiques dans l’éducation populaire  : «  des structures ouvertes à tous, propices à la mixité, s’adressant à des populations dans un souci de construction des identités individuelles et collectives…  » Opale et Fedelima, Actions culturelles et musiques actuelles, Ed. Seteun.

D'où vient le mot

Appréciation : comment mesurer la réussite d’une action culturelle  ? Dans un contexte marqué par l’évaluation quantitative, ne faut-il pas repenser les critères d’appréciation avec les tutelles, pour y intégrer des éléments plus qualitatifs, tels que la mesure de l’utilité sociale des projets, l’incidence des actions sur les personnes (expérience vécue, pratiques culturelles, esprit critique, pouvoir sur leur vie etc.)

Vers une évolution dans la manière de concevoir les actions culturelles  On passe d’une vision basée sur la transmission de savoirs entre un spécialiste et des apprenants à la co-construction d’une expérience partagée en groupe, pour créer un espace d’expression entre les participants et qu’ils s’autorisent à délivrer leurs interprétations personnelles. L’enjeu de la diversification des publics.

Aide

Administratif (juridique, financement…)


Mots liés > accompagnementartiste émergent, politiques publiques

Définition pratique

L’aide évoque un système de subventions (aide financière), de soutien technique, humain, logistique, juridique et/ou stratégique en direction des équipes amateurs et professionnelles.

Définition basée sur les productions des ateliers du SOLIMA 29 animés par Gérard Authelain

Définition

Le mot «  aide  » vient du latin «  adjutare  ». Il désigne tantôt : l’accomplissement d’une action  ; le fait de secourir, d’améliorer la condition d’une personne  ; le fait de s’appuyer sur quelqu’un (notion d’entre-aide) Il peut reposer sur une relation de réciprocité ou introduire une relation de subordination entre celui qui octroie l’aide et celui qui la reçoit.

D'où vient le mot

Les critères qualitatifs ou subjectifs d’attribution d’une aide suscitent le débat  : notion d’innovation, de qualité, d’exigence. Quelles sont les attentes qui se cachent derrière ces mots  ? Ces choix terminologiques laissent la place à des écarts d’interprétation entre le demandeur et l’instance qui attribue l’aide, voire à des incompréhensions (Gérard Authelain).

Atelier

Administratif (juridique, financement…)


Mots liés > acteurconcertation

Définition pratique

Le mot atelier désigne ici un format de travail collectif au sein duquel plusieurs personnes se réunissent. Trois sortes de mobilisation peuvent guider un atelier ou groupe de travail :

  • La réflexion  : à partir d’un constat, d’une problématique posée et réfléchie collectivement,
  • L’action  : suite à une réflexion lors d’une phase de travail antérieure, une action va être décidée et sa mise en place engagée,
  • L’information  : la restitution d’une initiative, d’une solution trouvée, d’une expérience, d’un changement de législation, ou toute autre information. Chaque atelier est animé par un modérateur autour d’une thématique précise et donne lieu à une restitution écrite. Il peut être prolongé sur plusieurs sessions.

Définition

A l’origine, l’atelier est le lieu où un artisan travaille le bois. Par extension, il désignera l’endroit pour exercer une activité ou se rencontrer.

D'où vient le mot

Conduire un atelier est un exercice technique qui requiert d’avoir au préalable identifié les objectifs poursuivis et la méthodologie pour les atteindre, dans le temps imparti. Il suppose également de tenir compte du facteur humain, pour instaurer un climat de confiance, accueillir les intentions des participants, respecter et écouter la parole de chacun.

Enjeux

Endroit où il y a plein d’outils Ruche

 

           

MUSIQUES ET DANSES
EN FINISTÈRE
11 rue Théodore Le Hars
29000 QUIMPER

TÉLÉPHONE : (33) 02 98 95 68 90
COURRIEL : CONTACT@MD29.ORG