En attendant la Rencontre départementale Danse à l'école - Culture Lab 29

En attendant la Rencontre départementale Danse à l'école

Novembre 2020 / Finistère

Photo :  Gérard Le Doudic pour Esacabelle - Entrendanses 2019

La Rencontre Départementale Danse à l'école #6 aurait du se dérouler à Guilers le 5 novembre 2020. La crise sanitaire actuelle en a décidé autrement. En attendant le plaisir de s'y retrouver,  nous vous proposons de découvrir les mots de nos intervenantes pour vous !

 

Céline Robineau

C'est avec un grand regret que j'ai accueilli la nouvelle de ne pouvoir partager avec vous le travail d'Anna Halprin ce jeudi. C'est aussi avec détermination ; l'expression par le mouvement et l'activité créative prenant leur sens le plus noble en ces temps de restrictions corporelles, personnelles et sociales...

Dans la perspective de notre rencontre, j’avais envie de vous partager : 

  • l'interview de Ruedi Gerber, réalisateur du film le Souffle de la Danse

  • quelques extraits de l'interview d'Anne Collod, danseuse et chorégraphe sur la façon dont les pratiques d'Anna Halprin touchent aux thèmes du lieu, de l'écologie et du partage. Source : Repères, cahier de danse n°45.  voir ici une bibliographie pour aller plus loin sur le sujet.

" Qu'est-ce qu'une relation au lieu et au milieu fait à une danse ? [...]des questions environnementales cruciales. [...] Si le temps est aussi vaste avec Anna Halprin, ne serait-ce pas parce qu'elle et son œuvre sont si pleinement situées ?  Dans les espaces urbains de San Francisco mais aussi dans des espaces naturels, sauvages, préservés, aux échelles grandioses ? [...] il s'agit de se réapproprier des liens fertiles avec la nature, des liens positifs et non dévalorisés; [...]Les œuvres d'Anna font milieu aussi bien pour les performeur.se.s  que pour les spectacteur-trice.s, abolissant la frontière entre celles qui font et celles et ceux qui regardent."

  • ces phrases d'Anna Halprin (traduction par moi-même donc non "académique")

"La danse peut être envisagée comme un moyen direct et naturel de se mouvoir sans aucune esthétique dictée par une autorité extérieure. La danse n'est pas nécessairement gracieuse, belle ou spectaculaire. Elle peut piétiner, tomber, attaquer, s'agripper, atteindre. Elle peut ouvrir, fermer, avancer sur la pointe des pieds, ramper, tordre, tourner, frapper, sauter, courir ou éviter. Nous pouvons bouger ensemble ou bien seul. Nous pouvons nous mouvoir en arrière, sur les côtés, de haut en bas. Le mouvement se produit partout tout le temps. Qu'il s'agisse de nos cellules, des pulsations dans nos veines ou du rythme de notre respiration. Ce sont aussi les vagues de l'océan qui montent et descendent et l'alternance du jour et de la nuit. Le mouvement est la vie le mouvement est la source de la dance. N'importe quel corps, peu importe s'il est jeune ou vieux, quelque soit sa condition physique, a une capacité à se mouvoir, même s'il s'agit de votre petit doigt ou d'un mouvement évoqué à la manière d'une image dans votre représentation."

Puissent ces paroles d'Anna tous nous accompagner dans les prochaines semaines et porter leurs fruits aussi largement que possible : « Comme nous puisons dans les sources profondes de la sagesse du corps à travers l'expression de la création artistique, nous dansons le renouvellement, la recréation et la guérison de nous-mêmes et notre monde. »

Anna Halprin

Au plaisir d'un échange prochain de chair et d'os, de profondeur et d'expansion ! Céline Robineau


Emanuela Nelli

 "La danse est et reste toujours un temps de présence, d’écoute et découverte de soi même, des autres, de nos corps, de nos visions, de nos sensations et nos pensées.

Une occasion de partage, de mise en commun.

Un temps pour se positionner, suivre les chemins que nous sentons justes, faire émerger, défendre, alerter...

Un lien pour rentrer dans l’immense champs des possibles car il n’y a pas de frontières, il n’y a pas de barrières si nous apprenons à arpenter les limites et si nous avons la joie de connaître et aller vers ce que nous ne connaissons pas.

Eternelle transformation, pour nous tous, essentielle, désireux d’avancer et changer." 

Emanuela Nelli